La violette


 

Les bienfaits des fleurs de violette

 

violette
Pour ce mois de Février, je voudrais vous parler d’une plante que j’aime particulièrement de part ses jolies fleurs et son odeur suave : « la violette » , Viola odorata L. (violacées), que l’on peut récolter dés ce mois ci car l’hiver a été doux.

 

Description de la plante :

C’est une petite plante vivace qui vit dans les haies, les prés et les bois frais. Elle possède un rhizome rampant avec de nombreuses radicelles. Elle n’a pas de tige. Ses feuilles ovales ont un long pétiole et ont la forme d’un cœur. Ses fleurs très odorantes sont violettes ou bleu pourpre et apparaissent de février à mai. (Réf. 1)

 

Principaux constituants :

La plante contient principalement des mucilages et des anthocyanosides dans les fleurs, des saponosides et un alcaloïde appelé l’odoratine dans la racine. Les feuilles contiennent aussi des mucilages et aussi du salicylate de méthyle. La plante contient également d’autres composés appelés cyclotides. (Réf. 2 et 3)

 

Propriétés thérapeutiques :

Ce sont les fleurs de violettes qui sont principalement utilisées : grâce à leur richesse en mucilage, elles n’irritent pas les bronches, elles calment la toux grasse et favorisent l’expectoration des mucosités bronchiques. On dit que la violette fait partie des 7 espèces pectorales (c’est à dire qui calment la toux) avec le bouillon blanc, le coquelicot, la guimauve, la mauve, le pied de chat et le tussilage.

Les racines sont aussi expectorantes mais attention car à forte dose elles provoquent des vomissements.

Les feuilles sont diurétiques et aussi légèrement laxatives.(Réf. 2 ­et 3)

 

Usages traditionnels :

Les fleurs sont utilisées pour calmer la toux, les bronchites, les irritations de la gorge et les encombrements respiratoires.

Vous pouvez faire une infusion de fleurs de violette à raison de 15 à 25 gr de fleurs dans un demi-litre d’eau bouillant que vous laisser infuser 5 minutes. Vous pouvez boire cette infusion dans la journée 3 fois par jour.

Vous pouvez aussi faire un sirop en mélangeant 50 gr de fleurs de violettes avec 250 gr de sucre et 150 ml d’eau. Mettre sur le feu ce mélange jusqu’à obtention d’une solution sirupeuse.

Les racines et les feuilles sont très peut utilisées. (Réf.2)

De plus, dans l’avenir, la violette sera peut-être utiliser pour traiter le cancer du poumon grâce à ses cyclotides. (Réf.4)

 

Autres usages :

Pour le plaisir de vos papilles, vous pouvez faire des fleurs de violettes au sucre :

Laver les fleurs et les poser sur un papier absorbant.

Faire tremper les fleurs dans du blanc d’œuf ou les badigeonner avec un petit pinceau.

Verser le sucre sur la fleur et laisser sécher à l’air libre.

Et enfin, dégustez !

 

Photo Violettes ceuillies le 21 février

Réf.1 : Fiche n°5 Violette odorante – Comité Interministériel des Plantes Médicinales et à essences – Édition jean Montaudon – Paris

Réf.2 : « Le petit Larousse des plantes qui guérissent » ­ Debuigne Gérard et Couplan François – Édition La rousse pratique – 2014

Réf.3 : « Secrets des Plantes » ­ Pierre Michel et Lis Michel – Édition Artemis – 2011

Réf.4 :http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/bip.21435/full